Nouvelles voix d'Asie

Sandrine Marchand

Sandrine Marchand enseigne la littérature et la langue chinoise à l’Université d’Artois. Spécialiste de la littérature taïwanaise, elle s’intéresse à la fois à l’écriture de la mémoire dans les différents genres littéraires, mais aussi à la génétique des textes, ainsi qu’à la question du lyrisme dans la poésie, féminine notamment. Elle traduit poésie et romans taïwanais contemporains, dont Wang Wen-hsing, et est l’auteur d’un ouvrage sur la question de la mémoire à Taïwan dans la littérature : Sur le fil de la mémoire, la littérature taïwanaise des années 1970-1990 (Tigre de Papier, 2009), et d’Île de mémoires (id., 2011), en collaboration avec Samia Ferhat.