Extrait Exil

Gwóngdūng Wá

Numéro 9

JE NE PEUX PAS PARLER en ta voix, Maman,
la façon dont ta langue trillait les voyelles
de ce dit mélodieux se faufilant à l’intérieur
de mes oreilles à travers les opéras et séries
TV cantonais, Rediffusion et les tanties
qui affluent vers le maestro en toi
pour une permanente, coupe, coloration, un chignon choucroute
que tu montes et démontes délicatement, crêpes
et laques jusqu’à soumission ;
un gigantesque nid perché tel un nuage dru au sommet
de la tête de chaque femme au foyer, la couronnant
fièrement reine de la semaine.

Maintenant que tu es partie, je suis en manque du son
de ce doux chant, la voix dans laquelle tu
es née qui te permettait de rester forte quand ton père
est mort jeune et que ta mère t’a abandonnée pour toujours.

(…)

GRACE CHIA est l’auteure de Nage du chien, Gwóngdūng Wá et Je suis l’enfant de ma mère, trois poèmes traduits de l’anglais (Singapour) par PATRICIA HOUÉFA GRANGE à découvrir dans leur intégralité dans les pages du numéro 9 de Jentayu.