Note de lecture

Au Laos, les animaux et leurs maîtres

Numéro 8

FIN 2012, LE PHOTOGRAPHE singapourien Ernest Goh a collaboré avec l’organisme caritatif canadien Vétérinaires Sans Frontières (VWB) dans le cadre d’un projet lié à la vaccination des chiens et chats (et d’un singe) contre la rage. Ernest s’est ainsi rendu au Laos, visitant chaque jour deux à trois villages de campagne, afin de suivre tout le processus de délivrance gratuite des vaccins aux propriétaires d’animaux de compagnie. Après chaque vaccination, Ernest a proposé à ces propriétaires de prendre la pose, le temps d’un portrait avec leurs animaux. Ce sont quelques-unes de ces images, tirées de la série photographique intitulée « Au Laos, les animaux et leurs maîtres », que nous publions dans ce numéro de Jentayu.

Pour en savoir plus sur cette campagne de vaccination contre la rage au Laos, cliquez sur l’image ci-dessous :

Ernest a également fondé The Animal Book Co., une structure dont l’objectif bénévole est d’encourager à une meilleure reconnaissance des animaux grâce à la photographie. Il a ainsi offert ses services à plusieurs organisations non-gouvernementales dans le monde entier, dont VWB, afin de documenter leurs actions en faveur des animaux.

Pour ce projet-ci, Ernest a fait appel à un éclairage artificiel, et comme les lieux de prise changeaient constamment, il lui fallait un équipement qui soit facile à monter et à démonter. Son studio portatif s’est ainsi vu installé à l’arrière d’une maison villageoise, dans une salle de classe, dans une scierie, sous un arbre… L’arrière-plan des images donne une petite indication de l’endroit où vivent les personnes photographiées.

Selon Ernest, une constante lors de cette mission aura été le respect dont font preuve les Laotiens envers leurs animaux, un respect qui dénote une cohabitation de longue date, chose plus rarement observées dans les zones urbaines. Ici, les animaux déambulent librement, les laisses sont quasi inexistantes. Les habitants arrivent avec leurs compagnons dans les bras, dans un panier, sur une brouette ou même un chariot.

Si ses projets ont pour vocation de sensibiliser à la cause animale, Ernest pense aussi qu’il est important de toujours faire preuve d’humour. Selon lui, la photographie encourage le rire, et ce rire est aussi essentiel qu’un repas ou un soin médical. « Le rire donne de l’espoir et, avec lui, la volonté de continuer à avancer », dit-il.

ERNEST GOH est l’auteur de Au Laos, les animaux et leurs maîtres, un essai photographique à découvrir en intégralité dans les pages du numéro 8 de Jentayu.

Photo : © Ernest Goh.