Extrait Woks et Marmites

Les trois tantes

Numéro 5

L’arôme du ragoût dans la cuisine

L’ARÔME DU RAGOÛT QUI cuit dans la cuisine
Se répand dans la maison et le verger dès le matin
Sous le toit de cette maison de bois baptisée Lueur sylvestre
L’odeur acide du ragoût au safran des Indes est dans l’air

La fraîche brise de l’aube ravive les souvenirs d’antan
Dans ce monde si agité
L’odeur des fleurs sauvages ici reste rafraîchissante
Les trois tantes tiennent toujours à la simplicité

Les coqs au point du jour entonnent leur chanson
Les oiseaux à foison trillent sans crainte
C’est un petit bois dans la grande ville moderne
Un sanctuaire de vie vraiment exquis

Les mains qui cuisinent

Les liens de sœur à sœur sont toujours présents
Dans cette cuisine rutilante impeccable
Concentrées sur le monde réel, elles répandent leur amour
Pour que la vérité guide leur vie

Les trois tantes – Amour est leur nom
Elles fertilisent de rêves l’esprit
Sèment l’amour et l’espoir à gros grains
De leurs mains ointes par le Très-Haut

Béni fut le monde de mon enfance
Par elles j’ai connu mes devoirs, j’ai appris la douceur
J’ai appris à oser, à tenir bon, à être
Dur à la tâche pour fortifier mon âme

Ces mains ont semé l’amour dans mon cœur
Tandis qu’elles mitonnaient de fragrants ragoûts
Le temps a passé mais reste fidèle
À cet arôme qui persiste en mon cœur

(…)

ROMANA ROCHA est l’auteur de Les trois tantes, un poème traduit du thaï par MARCEL BARANG à découvrir en intégralité dans les pages du numéro 5 de Jentayu.