Nouvelles voix d'Asie

Christophe Macquet

© Frédéric Burnand

Christophe Macquet est né à Boulogne-sur-Mer en 1968. À 17 ans, Voyage au centre de la grosse Adèle, manifeste « respiratoire pour lui seul, deux cents pages sans sortir de son port de mer, malade du français, picard déboulonnais : à la poubelle ». Voyage, se frotte aux langues, romani dans les terrains vagues, persan dans un foyer d’immigrés de Saarbrücken, arabe à l’Université de Lille, turc à Kreutzberg où il travaille comme facteur, taglish dans les girly-bars de Manille, ivatan à Basco, en plein typhon, dans l’extrême Nord des Philippines, langue rouge, langue bleue, « javanais-rapide » de Srey Mom, fille d’un chef phnong et d’une esclave laotienne. Se fixe dix ans au Cambodge, apprend le khmer, fait de la traduction littéraire, écrit des articles pour faire connaître la littérature moderne cambodgienne (Europe, Manoa aux États-Unis). Base de données sur les végétaux comestibles cambodgiens. En 2003 : cri & co. En 2005, publie dans la revue La Main de Singe « La réincarnation des amibes », sous le pseudonyme de Christophe Antara. En 2006, publie aux Éditions du Mékong, Poids Mouche, un texte étrange sur la boxe khmère, accompagné des photos de John Vink, photographe de Magnum. II quitte l’Asie après une aventure transsibérienne et embarque en cargo pour l’Argentine. Son blog photographique Obscures. (notice de 2008)

Bibliographie

Comme traducteur et co-traducteur :

  • du français vers le khmer :
    • Le Lotus Bleu, d’Hergé (Casterman, 2001) ;
    • Le Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry (éditions du SIPAR, 2002) ;
    • Le Horla, de Guy de Maupassant (éditions du Mékong, 2004).
  • du khmer vers le français :
    • Quand Riem feignit la mort pour reconquérir Seda, pièce d’opéra Bassac, Cambodge Soir (du 14 mai au 22 juin 1999) ;
    • Cahier spécial sur la littérature khmère moderne dans la revue Europe (mai 2003) ;
    • Contribution à la revue Art absolument, « Cambodge, mémoire de l’extrême », par Soko Phay-Vakalis et Pierre Bayard (hors-série, janvier-février 2011) ;
    • Contribution à la revue MEET, n°15 (Porto Rico / Phnom Penh, 2011) ;
    • Génial et génital, de Soth Polin, traduction et préface (Le Grand Os, Toulouse, 2017) ;
    • L’Accusé, de Khun Srun, traduction et préface (Le Sonneur, Paris, 2018) ;
    • La mort dans l’âme, de Soth Polin (en cours).
  • de l’espagnol (Argentine) vers le français :
    • L’éthique du soldat, poésie de Nestor Barron (Ediciones Continente, Buenos Aires, 2010).
  • de l’espagnol (Argentine) vers le khmer :
    • El Aleph, de Jorge Luis Borges (Kâla Editions, Phnom Penh, 2017).
  • du khmer vers l’anglais :
    • Contribution à la revue littéraire américaine Manoa (« In the Shadow of Angkor, Contemporary Writing from Cambodia », vol. 16, n°1, été 2004) ;
    • Contribution à Another Kind of Paradise: Short Stories from the New Asia-Pacific, par Trevor Karolan (Cheng & Tsui, 2009) ;
    • Contribution au magazine littéraire canadien Brick (« Fragments from The Accused », n°97, été 2016) ;
    • Contribution à Who Will Speak for America?, ed. Stephanie Feldman et Nathaniel Popkin (« An excerpt of Khun Srun’s The Accused », Temple University Press, juillet 2018) ;
    • « Out of The Shadows: Cambodian Writing from Angkor and Beyond, anthologie de la littérature cambodgienne », Manoa (Université de Hawaï, sortie prévue fin 2019).

Comme écrivain :

  • Cri & co (Le Grand os, Toulouse, 2008) ;
  • Kbach (Le Grand os, Toulouse, 2012) ;
  • Tchoôl! (Le Grand os, Toulouse, 2013) ;
  • Luna Western (Paradiso Poesia, Buenos Aires, 2011) ;
  • Desde Luna Western (Paradiso Poesia, Buenos Aires, 2013) ;
  • Sélénogrammes de la solitude Avine (Actual Art, Arménie, 2013, éd. bilingue français-arménien) ;
  • Fish Roes & Dark Vows (Mother’s Grace, Pondichéry, 2015) ;
  • Fumer | Fémur (Phnom Penh, 2017) ;
  • Dâh (en cours).

Comme photographe :

  • L’oiseau (Le Grand os, Toulouse, 2014) ;
  • La leyenda de Amancay (Éd. M&M, Genève, 2017) ;
  • une vingtaine de petits « Livres muets » publiés dans différents endroits du monde.

En lien avec Christophe Macquet :

Dans notre numéro 9, Christophe Macquet retrace pour nous la trajectoire de l’écrivain cambodgien Soth Polin, exilé aux États-Unis et auteur du roman L’Anarchiste mais aussi de nombreuses nouvelles… Lire l’article