Nouvelles voix d'Asie

Benoîte Dauvergne

Benoite DauvergneBenoîte Dauvergne est diplômée de traduction littéraire anglais-français et traduit essentiellement des romans policiers pour les Éditions de l’Aube. Elle a ainsi traduit les trois romans de l’Indienne Kishwar Desai et trois tomes de la série des Mas Arai, écrite par Naomi Hirahara.

Bibliographie

Ses traductions récentes :

  • La malédiction d’un jardinier kibei, de Naomi Hirahara (L’Aube, La Tour d’Aigues, 2015) ;
  • Témoin de la nuit, de Kishwar Desai (L’Aube, La Tour d’Aigues, 2013) ;
  • Les origines de l’amour, de Kishwar Desai (L’Aube, La Tour d’Aigues, 2014) ;
  • La mer d’innocence, de Kishwar Desai (L’Aube, La Tour d’Aigues, 2015) ;
  • Nuit sans lune au Waziristan, de Saqib Mausoof (L’Aube, La Tour d’Aigues, 2017) ;
  • Gasa-gasa girl, de Naomi Hirahara  (L’Aube, La Tour d’Aigues, 2017) ;
  • Le shamisen en peau de serpent, de Naomi Hirahara  (L’Aube, La Tour d’Aigues, 2017) ;
  • Là où meurent les rêves, de Mukoma Wa Ngugi  (L’Aube, La Tour d’Aigues, 2018).

 


En lien avec Benoîte Dauvergne :

Dans notre numéro 3, un extrait de la traduction de la nouvelle Le bouddha prenant la terre à témoin de Manjushree Thapa, à découvrir dans son intégralité dans les pages de la revue…. Lire l’extrait

 

Dans notre numéro 4, rencontre avec l’auteur d’Aucune terre n’est la sienne, l’écrivain indien Prajwal Parajuly. Il aborde les questions de ses identités multiples et du rôle des femmes dans ses écrits… Lire l’entretien